?

Log in

No account? Create an account

Article précédent | Article suivant

Oui, je sais, 「Tchernobyl」, 「Tchernobyl」, on n'entend plus que ça depuis ce matin...
On m'a même demandé de faire une mise à jour plus tôt.

Tout d'abord :
DON'T PANIC


  Déjà, si la situation était grave, paniquer n'aiderait en aucun cas à l'appréhender correctement...

  Donc, l'accident à Fukushima a été classé niveau 7 et les journaux en font leurs choux gras car "Oh mon dieu, c'est le même niveau que Tchernobyl".

  Je me répète, mais
DON'T PANIC
  Pour illustrer mon propos, veuillez considérer par exemple l'Atlantique Stade Rochelais et le Stade Toulousain, deux équipes qui jouent dans la même catégorie, et qui n'ont pourtant absolument pas le même niveau*.
  Fukushima 1 et Tchernobyl sont à présent dans la même catégorie. Fukushima est le Stade Rochelais, Tchernobyl le Stade Toulousain.

  Un accident nucléaire est classé niveau 7 lorsque les éléments radioactifs rejetés dans l'environnement dépassent plusieurs dizaines de milliers de terabéquerels.
  Sur un mois du 11 mars au 11 avril, on estime (en étant large) que la centrale de Fukushima a rejeté dans l'environnement 630.000 terabéquerels d'éléments radioactifs.
  Pour comparaison, Tchernobyl a relâché 5.200.000 terabéquerels en 10 jours. Et ce n'était pas que de l'iode et du césium.

  Les rejets de la centrale de Fukushima sont actuellement minimes. Les fortes valeurs sont dues aux rejets importants au début de l'accident et aux fuites d'eau contaminée. Les réacteurs n'ont pas explosé. Ils sont à l'arrêt et refroidis continuellement. Les eaux de refroidissement contaminées sont en cours de drainage.

  L'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) (Institut Français) a publié aujourd'hui une carte des estimations d'exposition des populations autour de la centrale aux radiations, sur un an.



  Dans la zone la plus exposée (en orange) les gens seront exposés à "plus de 30 msv par an". Les conséquences sur la santé commencent à partir de 100 msv par an. Et ceci est sans compter la redéfinition des espaces évacués en cours par le gouvernement.

  Ça n'en reste pas moins un accident sérieux, c'est la définition même des accidents de niveau 7. Cela va prendre des mois, voire des années, avant que l'on puisse décréter que l'accident est terminé.
  Mais l'accident n'est pas plus sérieux aujourd'hui qu'hier.

  Donc,
DON'T PANIC

* en tant que fervente supportrice du Stade Rochelais, je peux me permettre cette comparaison. Ce n'est pas du dénigrement, c'est du réalisme.

  Voici la mise à jour pour le 13 avril 2011, 3h00, heure japonaise :

Bilan Humain

13.232 morts
14.554 portés disparus
141.343 réfugiés dans les centres.

  Dans la série, "fin du monde", nous avons eu plusieurs dizaines de séismes dont :
12 avril, 7h26, magnitude 5,6, basé sur le nord de Nagano.
12 avril, 8h08, magnitude 6,4, au large de Chiba.
12 avril 14h07, magnitude 6,3, basé sur le nord de Fukushima,
un orage de grêle sur Utsunomiya le 11 avril entre 16h40 et 17h00, et Hilary Clinton qui débarque au Japon le 17 avril.

  L'Association des Motards du Japon s'est organisée pour aller livrer de la nourriture et des médicaments aux personnes isolées dans les zones sinistrées.
  10.279 habitations temporaires sont en cours de construction dans les préfectures de Iwate, Miyagi, Fukushima et Chiba. les municipalités ont réussi à trouver des emplacements pour 26.000 d'entre elles, mais il est prévu d'en construire 60.000.

Trains
Ligne Tohoku Shinkansen :
- tronçon Nasushiobara (Tochigi) - Fukushima ouvert !
- la totalité de la ligne, soit Tokyo - Shin Aomori devrait ouvrir à la fin du mois d'avril ou au début du mois de mai.
- tronçon Shin Aomori - Ichinoseki suspendu depuis le séisme du 7 :
    Shin Aomori - Morioka : réouverture le 13
    Morioka - Ichinoseki : réouverture le 24
    Fukushima - Sendai : réouverture le 27
MAIS ! Il est d'ores et déjà possible d'aller de Tokyo à Sendai en train car :

Ligne Tohoku
- tronçon Fukushima - Sendai ouvert !

Ligne Yamagata Shinkansen
On peut aller de Tokyo à Shinjo !

Le point sur la situation à la centrale électrique de Fukushima


  Pour le drame "nous allons tous mourir c'est un lvl 7", merci de vous référer au début de l'article.

  Il y a eu un incendie dans un bâtiment à proximité du réacteur 4 à 6h38 le 12 avril. Il a été maîtrisé en 30 minutes et n'a eu aucune conséquence sur les opérations en cours à la centrale.
  Les injections d'azote dans le réacteur 1 se poursuivent : elles doivent souvent être arrêtées à cause des fréquents séismes de forte magnitude qui frappent la région. Comme la pression dans le réacteur n'augmente plus, il est possible qu'il y ait une fuite quelque part, mais les radiations autour du réacteur n'augmentent absolument pas.
  Le transfert de l'eau fortement contaminée de la salle de la turbine du réacteur 2 vers le condenseur se poursuivra jusqu'au 13 au soir.
  Des opérations de nettoyage des débris avec les engins radiocommandés ont été menées le 12 avril également.
  Le 12 avril, de l'eau a été collectée dans le bassin de stockage du combustible usé du réacteur 4. L'eau est à 90°C. Les radiations à proximité immédiate du bassin sont de 84 msv.h-1. Nous auront les résultats dans la journée : l'analyse de cette eau va permettre de déterminer les dommages subis par les barres de combustibles.

Quelques mesures de radiations

  Toutes les exploitations agricoles du village de Iitate ont reçu l'interdiction de planter quoi que ce soit au vu des résultats des analyses des sols (dépassement du seuil de 5.000 Bq. kg-1 de césium). Une partie de la ville de Namie est également concernée par cette interdiction.
  l'eau de mer à 30 km au large de la centrale a été contrôlée à 88,5 Bq.l-a d'iode et 71,0 Bq.l-1 de césium. Les seuils légaux sont respectivement de 40 et 90 Bq.l-1

Autres informations

  Edano a participé à une opération pour lutter contre les "dommages financiers dus à la circulation de fausses rumeurs" qui pénalisent la préfecture de Fukushima. EDN a mangé des tomates et des fraises de la ville de Iwaki devant les photographes et a précisé que toutes les marchandises qui sortaient de la ville de Iwaki étaient saines : celles qui ne le sont pas ne sont pas commercialisées.

  La zone piétonne de Akiba réouvre dimanche 17.

  Daru a complètement manqué son premier match de la saison (et oui, la saison de baseball qui commence enfin, ça occupe presque autant de place dans les journaux japonais que la centrale et son level 7 et les élections réunies).

14 avril 2011, 6h00, heure japonaise

Bilan humain


13.392 morts
15.133 portés disparus
139.895 réfugiés dans les centres d'accueils.

  L'aéroport de Sendai a bien ouvert ce matin comme prévu aux vols commerciaux. Il y a donc 6 allers-retours par jour, en direction de Tokyo et d'Osaka. La reprise complète d'un service normal est prévue pour le mois de septembre. Pour le moment, les lignes électriques n'ont toujours pas été rétablies et l'aéroport fonctionne sur génératrices, et l'eau est toujours coupée.

  360 bateaux errants ont déjà été récupérés au large du Tohoku et du Kanto. Il pourrait en rester des centaines d'autres.
  70 % des hôpitaux des zones sinistrées connaissent des problèmes de fonctionnement, dus à l'absence d'électricité, d'eau et / ou de médicaments.

  L'Empereur et L'impératrice seront à Asahi (préfecture de Chiba) toute la journée aujourd'hui 14 avril. Ils rendront visites aux personnes qui ont été sinistrées par le raz-de-marée et se rendront compte des dégâts.
  Les époux princiers Akishinonomiya (le prince Fumihito, second fils de l'empereur, et sa femme Kiko) seront eux dans la préfecture de Niigata pour rencontrer les réfugiés venus des autres préfectures. Ils visiteront également les chantiers de construction des habitations temporaires et on leur présentera le travail des bénévoles.

  L'Empereur et l'Impératrice ont annoncé par l'Agence Impériale leur intention de se rendre dans les trois préfectures de Iwate, Miyagi et Fukushima aux alentours de la golden week. L'Agence Impériale a contacté les gouverneurs qui ont donné leur accord (ils étaient même plutôt contents...). Selon des sources non officielles, les dates seraient les suivantes :
- 27 avril : Miyagi
- 2 mai : Iwate
- 10 mai : Fukushima
  Le 22 avril, ils seront dans la préfecture de Ibaraki, et le 17 avril, ils recevront à titre privé Hilary Clinton au palais impérial de Tokyo.

Le point sur la situation à la centrale électrique de Fukushima 1

  Les génératrices de courant vont être multipliées afin que les pompes de refroidissement aient moins de risque de s'arrêter en cas de fort séisme comme celui du 7 avril.
  Le niveau de l'eau dans la fosse qui correspond avec le tunnel qui correspond avec la salle de la turbine du réacteur 2 (tout le monde a suivi ?) a baissé de 4,3 cm : l'eau était le 12 à 91 cm de la surface de la fosse, et le 13 à 95,3 cm.
  TEPCO cherche un moyen sûr d'extraire les barres de combustibles usagées des bassins de stockages des réacteurs 1 à 4, afin de les entreposer dans un endroit plus sûr. Les dommages sur les structures externes des réacteurs 1, 3 et 4 ont rendu inutilisables les grues normalement utilisées pour ces opérations. Les deux plans envisagés sont :
- utiliser une grue externe pour extraire les barres, les amener au sol et les confiner dans des conteneurs étanches
- construire un échafaudage externe pour acheminer les conteneurs externes jusqu'aux bassins pour pouvoir y insérer les barres.
  De toutes manières, au vu des débris sur la surface du sol et des forts taux de radiations actuels, les opérations vont être longues à mettre en œuvre, quel que soit le plan choisi.

  Résultat des analyses de l'eau du bassin de stockage du réacteur 4 : la présence d'iode dans l'eau a été détectée. Il s'agit de quantités minimes, mais elles indiquent que les barres de combustibles ont subi des dommages.

  Des plans prévisionnels de démantèlement de la centrale ont été remis par Hitachi et Toshiba : celui de Hitachi est sur 30 ans, celui de Toshiba sur 10 ans. Hitachi travaille avec une entreprise américains qui a déjà de l'expérience dans le démantèlement d'une centrale ayant subi des dommages similaires, son pan est donc peut-être plus réaliste. Selon un magazine anglais, ça pourrait prendre 100 ans...

  Le président de TEPCO a annoncé qu'il démissionnerait dès que l'accident serait terminé (est-ce qu'il veut dire dans 10 ans ? 30 ans ? 100 ans ?)


Quelques mesures de radiations


  On a découvert du strontium dans des mauvaises herbes dans 6 localités dont les villes de Iitate et Namie. C'est une quantité infime, qui ne saurait être dangereuse pour la santé : la plus forte concentration était de 32 Bq.kg-1 à Iitate.
(Le strontium 9à ressemble au calcium et peut pas conséquent se fixer sur les os).

  Inspection des écoles dans la préfecture de Fukushima. On a analysé le sol des 20 écoles qui présentaient des mesures élevées de radiations dans l'air à la première inspection. On a trouvé des éléments radioactifs dans le sol de 19 d'entre elles, avec des quantités allant de 874 à 59.059 Bq.Kg-1 (iode et césium cumulés).

  13 avril : un type de céleri cultivé dans la ville de Souma (Fukushima) a été interdit à la vente car son taux de césium dépassait les seuils.
  les konago de Iwaki dépassent également les seuils autorisés et ne peuvent toujours pas être commercialisées.


15 avril 2011, 6h00, heure japonaise

Bilan humain


13.498 morts
14.734 portés disparus
139.115 réfugiés dans les centres d'accueil.

  8277 enfants des écoles et collèges ont dû être transférés en dehors de leur préfecture pour la nouvelle année.
  1060 policiers ont été envoyés dans les régions sinistrées.
  Des recherches ont été effectuées pour la première fois das un rayon de 10 km autour de la centrale de Fukushima, et on a pu retrouver 10 corps.

  Les experts nous avaient prédit une réplique pouvant aller jusqu'à M7 dans le mois suivant le séisme. Elle a eu lieu le 7. Ils indiquent maintenant que la probabilité pour qu'une réplique de magnitude 8 dans le mois qui vient est très élevée.

  L'Empereur et l'Impératrice sont donc allées à Asahi (préfecture de Chiba). Ils ont visité les deux centres de réfugiés (235 personnes), leur ont demandé comment ils allaient et comment était leur maison, et ont été sur les lieux sinistrés.
  Les époux princiers Akishinonomiya (le prince Fumihito, second fils de l'empereur, et sa femme Kiko) sont eux allés dans la préfecture de Niigata réconforter les réfugiés venus des autres préfectures, et visiter les chantiers de constructions des habitations temporaires pour la préfecture de Fukushima. Le prince a dû réconforter un ouvrier qui pleurait d'émotion de le voir.

  TEPCO propose de loger des réfugiés dans 30 appartements lui appartenant dans la préfecture de Chiba.


La situation à la centrale électrique de Fukushima 1

  Une partie du combustible a (probablement) fondu dans les réacteurs 1, 2 et 3. Au contact du réfrigérant, ce combustible fondu a dû former de petites particules de quelques millimètres qui, en refroidissant, sont tombées au fond du réacteur.
  On estime que 1 à 2% des particules radioactives générées par les réacteurs 1 à 3 ont été relâchées :
- 130.000 terabequerels d'iode 131 sur les 6.100.000 produits
- 6100 terabequerels de cesium 137 sur les 710.000 produits.
  Le "rideau" installé dans la mer pour empêcher l'eau radioactive de se propager est opérationnel.

Quelques mesures de radioactivité

  Du plutonium a encore été trouvé dans le sol de la centrale. Remarque, vu la durée de la demi-vie du plutonium, il aurait été surprenant qu'il disparaisse... Les mesures sont de 0,16 Bq.kg-1 et 0,21 Bq.kg-1, donc totalement infimes. Il s'agit du troisième examen du sol de la centrale, et les quantités de plutonium n'augmentent pas.

  L'interdiction de commercialisation sur les kakina de Tochigi a été levée.

  Cumul des radiations reçues dans la ville de Namie depuis le 23 mars : 16,02 msv (il s'agit de la plus forte valeur parmi tous les endroits où les mesures ont été faites)

  À 40 km au large de la centrale, la plus forte concentration d'iode 131 mesurée est de 64,1 Bq.l-1. L'eau a été collectée dans 6 endroits dont 3 n'ont pas montré de radioactivité.

Aomori, Aomori : 0,027 µsv.h-1
Iwate, Morioka : 0,024 µsv
Akita, Akita : 0,034µsv
Niigata, Niigata : 0,047 µsv
Yamagata, Yamagata : 0,053µsv
Miyagi, Sendai : 0,081 µsv
Nagano, Nagano : 0,045µsv
Gunma, Maebashi : 0,040µsv
Tochigi, Utsunomiya : 0,070µsv
Ibaraki, Mito : 0,139µsv
Saitama, Saitama : 0,061µsv
Yamanashi, Kofu : 0,045µsv
Shizuoka, Shizuoka : 0,040µsv
Tokyo, Shinjuku : 0,079µsv
Chiba, Ichihara : 0,055µsv
Fukushima, Iwaki : 0,36 (le 13) ⇒ 0,34µsv
Fukushima, Namie : 27,0 (le 13) ⇒ 21,3µsv
Fukushima, Minami Souma : 0,64 (le 13) ⇒ 0,63µsv
Fukushima, Iitate : 5,29 (le 13) ⇒ 5,22 µsv
Fukushima, Fukushima : 1,95 (le 13) ⇒ 1,89µsv


Autres informations

  En ce qui concerne le transfert des élèves de lycées. Le règlement prévoit qu'un élève transféré ne peut pas participer aux koushien la première année de son transfert. Cette règle a été suspendue pour tous les élèves transférés suite au séisme.


16 avril 2011, 6h00, heure japonaise

Bilan humain



13.591 morts
14.497 disparus
138.212 réfugiés dans les camps

  Sur la presqu'île de Omoe, ville de Miyako, préfecture d'Iwate, l'eau est montée à 38,9 mètres lors du raz-de-marée du 11 mars.

  Une associations de coopératives de pêche de Hakodate (Hokkaido) va envoyer des bateaux à la coopérative de pêche de Kuji (Iwate). Ils sont actuellement en train de réunir les bateaux. 436 des 439 bateaux de petit tonnage de Kuji ont été détruits par le raz-de-marée.

Trains
  Ligne Ban'etsudan, tronçon Onomii - Iwaki ouvert
  Ligne Suigun, tronçon Mito - Hitachi Aoyagi ouvert
  Ligne Tohoku (refermée après le séisme du 7), tronçon Ichinoseki - Mizusawa ouvert
  Ligne Sendai (refermée après le séisme du 7), tronçon Aobadoori - Kuzurushiden ouvert.

  10.500 médecins et 1.500 dentistes ont été envoyés dans les zones sinistrées (les dentistes établissent les dossiers dentaires des morts pour une identification ultérieure).

  Un membre de la Force d'Auto-Défense est mort le 15 au soir d'une hémorragie cérébrale. Il s'agit d'un homme, de plus de 40 ans, en poste dans une ville de la préfecture de Iwate. Il a été retrouvé inconscient dans la tente de la compagnie le 10 et est mort à l'hôpital hier.

Le point sur la situation de la centrale électrique de Fukushima 1

  28 m3 d'azote sont injectés chaque heure dans le réacteur 1. Depuis le début des opérations cela représente 5200 m3. Il est prévu d'en injecter 6000 en tout.
  De la zéolithe (10 sacs de 100 kilos) va être déversée dans l'océan près des accès aux réacteurs 2 et 3. Il s'agit d'une roche qui absorbe le césium (utilisée notamment dans les litières pour chat).
  15 avril : le niveau de l'eau dans le puits qui est relié au tunnel qui est relié à la chambre de la turbine du réacteur 2 (là où il y a de l'eau très fortement radioactive, qui a eu les parois fendues il y a deux semaines) remonte. Il baissait depuis plusieurs jours. Il est envisagé d'intensifier le transfert d'eau depuis la salle de la turbine vers le condenseur.

Quelques mesures de radiations

  La ville de Minami Souma a décidé d'elle-même d'interdire de planter du riz sur sa commune.

  Les Russes ont annoncé que le niveau actuel de radiations à Tokyo était deux fois inférieur à celui enregistré à Moscou : 0,07 à 0,10 µsv.h-1 à Tokyo, et 0,17 à 0,20 µsv.h-1à Moscou.


Autres informations

  Disneyland a bien rouvert comme prévu hier.

  Faire hanami pour lutter contre la morosité ambiante, ne pas faire hanami pour ne pas s'amuser alors que des gens dans le nord n'ont toujours pas d'eau, d'électricité... Les réfugiés de Rikuzentakada ont tranché pour le reste du Japon qui est perplexe : eux, ils feront hanami.

17 avril 2011, 5h30, heure japonaise

Bilan Humain


13.705 morts
14.175 disparus
137.027 réfugiés dans les centres.

Le point sur la situation dans la centrale électrique de Fukushima 1

  Les opérations de pompages de l'eau radioactive dans les salles des turbines des réacteurs 1 à 3 ont été suspendues hier pour maintenance des systèmes. La maintenance se poursuit aujourd'hui, le pompage reprendra demain.
  Le niveau de l'eau dans le trou relié au tunnel relié à la salle de la turbine du réacteur 2 a encore augmenté. Il était à 91 cm de la surface du trou le 15 avril à 7h00 et à 88,5 cm de la surface du trou le 16 à 7h00. TEPCO cherche la provenance exacte de l'eau pour pouvoir couper à la source.
  Les travaux pour installer plusieurs alimentations électriques sur chaque pompe ont commencé.
  Un système de refroidissement extérieur (permanent) va être installé sur les réacteurs 1 à 3 car les systèmes intégrés aux bâtiments sont dans un trop mauvais état.
  L'incendie qui a ravagé le bâtiment du réacteur 4 (au début de l'accident) était aussi probablement dû à une explosion d'hydrogène.

Quelques mesures de radiations

  La concentration des éléments radioactifs dans l'eau de mer à proximité de la centrale augmente :
- iode de 1100 fois le seuil autorisé le 14 à 6500 fois le seuil autorisé
- césium de 550 fois le seuil autorisé le 14 à 2000 fois le seuil autorisé.
Aucune fuite de liquide radioactif n'a pu être identifiée, mais les recherches se poursuivent. Il est possible que la plus forte concentration soit due à l'installation de la barrière pour empêcher les éléments radioactifs de se disperser : ils sont retenus à proximité de la centrale.

Autres informations

  EDN se rendra dans la préfecture de Fukushima aujourd'hui. Il rencontrera le gouverneur, visitera les villages qui vont être évacués (Iitate, Minami Souma...). Il se rendra aussi (vêtu d'une combinaison de protection) dans la zone des 20 km autour de la centrale pour rencontrer les équipes qui cherchent les corps.


18 avril 2011, 6h30, heure japonaise

Bilan humain

13.802 morts
14.129 disparus
136.535 réfugiés dans les centres

96% des corps retrouvés dans la préfecture de Miyagi sont morts par noyade. Plus de la moitié sont des personnes de plus de 70 ans.

Trains
Ligne Tohoku : ouverture du tronçon Kuroiso - Asakanagamori : il est possible de voyage directement de Tokyo à Sendai.
Transport de marchandises : ouverture du tronçon Utsunomiya - Sendai.

  La ville de Amagasaki (Hyogo) va donner aux zones sinistrées 8 bus qu'elle devait vendre aux enchères.
  Le Ministre du Territoire trouve que les habitations temporaires ne se construisent pas assez vite à Iwate. Rien ne l'empêche d'aller prêter main forte aux ouvriers.

La situation à la centrale électrique de Fukushima 1

  Un robot américain va aller explorer l'intérieur du réacteur 3.
  TEPCO a présenté un plan en plusieurs phases dans lequel la maîtrise complète des émissions radioactives devrait prendre 6 à 9 mois.
  L'injection d'azote pour empêcher l'accumulation d'hydrogène sera suivie d'une injection d'eau pour former une enveloppe protectrice autour du réacteur. Cette eau sera utilisée dans le circuit fermé de refroidissement du réacteur.
  La chambre de gestion de la pression du réacteur 2, qui a été endommagée par une explosion au début de l'accident, va être réparée avec un ciment spécial.
  Une partie de l'eau contaminée pompée dans les salles des turbines va être utilisée dans le circuit fermé de refroidissement des réacteurs, ce qui permettra de ne pas avoir à la transporter.

Quelques mesures de radiations

  Cumul des radiations reçues à Iitate depuis le 23 mars : 10,12 msv (le seuil pour une évacuation est à 20 msv par an)
  Les épinards de Ibaraki sont de nouveau sains pour la consommation.

Autres informations

  L'Empereur et l'Impératrice ont reçu Hilary Clinton au palais, à titre privé, pendant son voyage officiel au Japon.
 

19 avril 2011, 6h00, heure japonaise

Bilan humain


13.895 morts
13.864 disparus
137.696 réfugiés

  Dans la préfecture de Iwate, une interdiction de construire a été émise pour 12 villes côtières, afin d'éviter l'anarchie dans les reconstructions.
  Toutes les usines Toyota ont réouvert, avec une production baissée de 50 % environ.
  Le Ministre du Territoire a assuré que 30.000 habitations temporaires seraient prêtes au 31 mai. Il a engagé sa responsabilité (au Japon, j'engage ma responsabilité" veut dire "si je n'y arrive pas, je démissionne").
  Un robot amphibie va être utilisé pour la recherche des corps en mer.

Trains
Ligne Tohoku Shinkansen, prévisions :
23 avril Ichinoseki - Morioka
25 avril : Fukushima - Sendai
30 avril : Ichinoseki - Sendai. Avec ce tronçon, la ligne sera réouverte en totalité et JR aura tenu les délais annoncés en début de crise quand ils ont dit qu'ils rouvriraient le Tohoku Shinkansen à la fin du mois d'avril.
Admirons les.

La situation à la centrale électrique de Fukushima 1

  Un robot a donc exploré l'intérieur des réacteurs 1 et 3, comme prévu. Résultats :
- réacteur 1 : température 28 à 29°C, humidité 49 à 56%, concentration en oxygène 21%, radioactivité 10 à 49 msv.h-1
- réacteur 2 : température 19 à 22°C, humidité 32 à 35%, concentration en O2 21%, radioactivité 28 à 57 msv.h-1
  La radioactivité importante rend difficiles les travaux prévus : il est nécessaire de trouver un moyen de la faire baisser, ou de protéger efficacement les ouvriers.

  On envisage de passer au refroidissement par air pour les réacteurs 1 et 3 (cette méthode existe sur plusieurs centrales nucléaires en France, mais cela n'a encore jamais été fait au Japon), car ce système de refroidissement est bien plus facile à mettre en œuvre que le refroidissement par eau actuellement utilisé. 

Quelques mesures de radiations

  Des combinaisons et des masques anti-radiations ont été retrouvées sur la commune de Tamura, à 30 km de la centrale. L'une d'elle présentait un très faible taux de radiations (4000 cpm, une décontamination est demandée à partir de 13.000 cpm).

  Les shiitakes cultivés en pleine air de 17 villes dans la préfecture de Fukushima ont été interdits à la vente. Le taux le plus fort de césium observé est de 880 Bq.kg-1 (le seuil est à 500).


 

20 avril 2011, 6h00, heure japonaise

Bilan humain


14.001 morts
13.660 disparus
136.127 réfugiés dans les centres.

92% des victimes sont mortes par noyade.

  Une hausse de la TVA à 8% est envisagée pour financer la reconstruction. Un sondage publié hier montre que la très grande majorité des japonais sont favorables à cette mesure.
  La date de rentrée officielle étant dépassée depuis plusieurs semaines et plusieurs écoles ne disposant toujours pas de locaux, la ville de Ishinomaki envisage de donner les cours en plein air quand le temps le permet.
  Suite au sinistre, de nombreuses personnes se retrouvent sans emploi : la préfecture de Moyagi prévoit d'employer temporairement 1.000 de ces personnes, la préfecture de Iwate, 3.000.
  3.000 vaches et 30.000 cochons dans les fermes dans la zone de 20 km autour de la centrale sont morts de faim suite à l'évacuation des personnes.

La situation à la centrale électrique de Fukushima 1


  Le transfert de l'eau contaminée vers les réservoirs extérieurs a commencé. Ces réservoirs peuvent accueillir 30.000 tonnes d'eau. Il y a actuellement 67.000 tonnes d'eau à évacuer des réservoirs 1 à 3. Les opérations de transfert concernent en premier lieu l'eau très fortement contaminée du réacteur 2, et en particulier les 10.000 tonnes qui se trouvent dans les tunnels et dans les fosses, la plus susceptible de fuir vers l'extérieur. Le transfert de ces 10.000 tonnes d'eau devrait prendre fin au 14 mai.
  Les travaux visant à assurer plusieurs sources d'alimentation électrique aux pompes sont terminés.
  AREVA aura un purificateur d'eau pour traiter les eaux radioactives pompées des chambres des turbines opérationnel dans le courant du mois de mai.
  L'équipe d'experts spécialisés dans le nucléaire envoyée par les américains rentrera aux États-Unis la semaine prochaine.

Quelques mesures de radiations

  Des konagos pêchées au large de Iwaki ont encore été contrôlées avec un taux d'éléments radioactifs supérieur au seuil.
⇒poissons pêchés le 18 avril à 30 km au large : 4400 Bq.kg-1 de césium (seuil à 500), 3900 Bq.kg-1 d'iode (seuil à 2000).
Les poissons pêchés à 60 km au large présentaient des taux inférieurs aux seuils : 320 Bq.kg-1 pour le césium et 120 Bq.kg-1 pour l'iode.

  Le seuil pour laisser les élèves utiliser les terrains extérieurs des écoles a été fixé à 3,8µsv.h-1. 13 écoles de la préfecture de Fukushima ne répondent pas à ce critère et ne pourront pas utiliser leur cour.

Autres informations

  Edano s'est excusé à la télévision hong-kongaise pour le relâchement de l'eau faiblement contaminée dans l'océan.

21 avril 2011, 6h00, heure japonaise

Bilan humain


14.063 morts
13.691 disparus
133.454 réfugiés dans les centres.

Trains

JR Ligne Tohoku
 ouverture des deux derniers tronçons : Sendai - Ichinoseki (Iwate) et Iwakiri (Miyagi) - Rifu (Miyagi).
 la ligne marchande Sendai - Morioka est elle aussi opérationnelle, ce qui va faciliter le transport des marchandises vers les zones sinistrées.

La situation à la centrale électrique de Fukushima 1


  Le niveau de l'eau dans la fosse reliée au tunnel, relié à la salle de la turbine du réacteur 2 dans laquelle se trouve de l'eau très fortement radioactive, a baissé de 1,3 cm entre le 19 et le 20 avril. L'eau est pompée à raison de 10 tonnes par heure, et à 18h00 le 20 avril, 320 tonnes avaient été transférées vers les réservoirs extérieurs.
  La zéolithe versée dans l'océan près des sorties d'évacuation des réacteurs 2 et 3 semble avoir correctement fait son œuvre : le 19 avril, le niveau de radiations n'était plus que de 0,65 msv.h-1 en surface.
  Par contre, il est possible que la fuite de liquide depuis le réacteur 2 n'ait pas été correctement enrayée :
- concentration d'iode le 6 (jour de l'arrêt de la fuite) : 5600 Bq.ml-1
- concentration d'iode le 14 : 42 Bq.ml-1
- concentration d'iode le 18 : 260 Bq.ml-1
MAIS
- concentration de césium le 6 : 3200 Bq.ml-1
- concentration de césium le 18 : 72 Bq.ml-1
Que penser ?
  TEPCO avait annoncé le mois dernier la découverte de Chlore 38 dans l'eau située dans la salle de la turbine du réacteur 1. En fait, de nouvelles analyses montrent qu'il n'en est rien. Entre les fois où ils ne lisent pas les bonnes lignes et les fois où ils détectent des choses qui n'existent pas, on finit par se demander s'ils ont de vrais chimistes...

22 avril 2011, 6h30, heure japonaise

Bilan humain


14.133 morts
13.346 disparus
132.571 réfugiés

  Les personnes qui vivent dans les centres de réfugiés depuis le séisme souffrent de malnutrition. La préfecture de Miyagi a dépêché des nutritionnistes dans les refuges.
  À Ishinomaki par exemple, les réfugiés mangent un onigiri ou un petit pain, deux fois par jour, avec des comprimés de vitamines et de protéines.

  L'Empereur et l'Impératrice ont reçu le premier ministre australien pour le remercie des secours envoyés. L'entrevue s'est passée dans l'Ancien Palais Royal, le nouveau palais étant actuellement fermé dans le cadre des opérations d'économie d'énergie.
  L'Empereur et l'Impératrice se rendront cet après-midi dans la préfecture de Ibaraki, ville de Kita Ibaraki. On meur montrera les zones qui ont été inondées par le raz-de-marée, puis ils rencontreront les victimes.

  Alors d'aucuns diront "Mais que fait le premier ministre ?". Déjà, il a une crise à gérer, et on ne peut pas dire qu'il s'en sorte avec brio, donc c'est peut-être pas le moment de lui demander de faire dans l'humanitaire. Mais en plus, quand il tente de le faire, comme hier avec sa visite aux réfugiés de la préfecture de Fukushima, on ne peut pas dire qu'il soit accueilli par des hourras et des larmes de joie... Plutôt des "Laissez-nous rentrer chez nous !"
  Nan, franchement, il vaut mieux laisser l'Empereur et l'Impératrice se charger des visites aux victimes.

  Il est depuis ce matin formellement interdit de pénétrer dans la zone de 20 kilomètres autour de la centrale, sous peine d'une amende de 100.000 yens. Les autorités espèrent le plus tôt possible pouvoir autoriser une personne par habitation à pénétrer la zone pour aller chercher des affaires, pour une période de 2 heures au maximum. Les personnes qui habitent à moins de 3 kilomètres de la centrale ne pourront pas être autorisées à rentrer, même pour deux heures.

  L'interdiction de commercialisation du lait de la préfecture de Fukushima a été levée.

23 avril 2011, 6h00, heure japonaise

Bilan humain


14.208 morts
12.384 disparus
130.852 réfugiés dans les centres

  Donc, l'Empereur et l'Impératrice sont allés à Kita Ibaraki voir les dégâts du raz-de-marée et des séismes, prier pour les personnes mortes ou disparues et parler avec les réfugiés dans un gymnase.
  Si vous lisez régulièrement les mises à jour, vous savez qu'on a trouvé du poisson dépassant les seuils de césium autorisés pour la consommation par le gouvernement plusieurs fois ces dernières semaines dans les ports de la préfecture d'Ibaraki, notamment des konago (petites anguilles) et que du coup, plus personne ne veut acheter le poisson d'Ibaraki. L'Empereur et l'Impératrice ont pris leur déjeuner sur place, et ils ont mangé des konago et de la sole ramenés par les pêcheurs locaux.

  L'État participera à hauteur de 90% au financement des opérations de dessalage des terres agricoles qui ont été inondées.

  Nihon Senmei a mis à la disposition des réfugiés de la ville de Ishinomaki les 300 chambres d'un ancien hôtel vide de Sendai.

  L'interdiction de construire émise par de nombreuses villes pour éviter l'urbanisation anarchique a été étendue à 6 mois.

Trains

Tohoku Shinkansen
Ichinoseki - Morioka : ouverture le 23
Fukushima - Sendai : ouverture le 25
Sendai - Ichinoseki : ouverture le 30 (totalité de la ligne ouverte le 30)

Ligne Senzan (Sendai - Yamagata)
Ayashi (Miyagi) - Yamadera (Yamagata) : ouverture le 23 (totalité de la ligne ouverte le 23)

La situation de la centrale électrique de Fukushima 1

  Absolument rien de nouveau sauf la mesure de la température de l'eau du bassin de stockage du réacteur 4 : 91°C

Quelques mesures de radiations

  Plan d'évacuation programmé à proximité de la centrale électrique de Fukushima 1 : la totalité des villes et villages de Namie, Katsurao et Iitate, une partie des villes et villages de Minami Souma et Kawamata vont être évacués. Les estimations montrent que la dose d'exposition pour une année entière passée dans ces villes atteindrait ou dépasserait les 20 msv (si le taux de radiations actuel se maintient), ce qui est le seuil pour une évacuation.
  Les interdictions de commercialisation pour les produits agricoles de la préfecture de Chiba ont toutes été levées.
  Analyse de la terre de la centrale : le plutonium 238 est toujours à 0,13 Bq.kg-1, pas d'augmentation depuis les mesures précédentes (= pas de nouveau relâchement de plutonium, ne paniquez pas à la lecture des titres "on va tous mourir il y a encore du plutonium !". Vue la durée de la demie-vie du plutonium, on sera effectivement tous morts avant qu'il ait disparu... Il y en aura encore la semaine prochaine, et la semaine suivante...)
  Les interdictions d'utiliser les terrains extérieurs ont été levées pour trois collèges et un jardin d'enfant de la préfecture de Fukushima.

Calendrier

February 2016
S M T W T F S
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829     

Tags

Powered by LiveJournal.com
Designed by Akiko Kurono